Les différences entre les myrtilles et les bleuets !

myrtille

Dans les rayons fruit des grandes distributions, on trouve des bleuets sous l’appellation « myrtilles ». Pourtant, les bleuets sont une variété américaine qui ont la chair verte et sont anormalement grosse. De plus, ils n’ont pas le même goût, ni la même couleur, ni la même taille. Par ailleurs, les bleuets n’ont pas les propriétés thérapeutiques que les myrtilles. Dans quelques années, on peut même trouver des bleuets plus gros que les raisins.

En Europe, On trouve des myrtilliers dans les sous-bois et les prairies des contrées froides. Ce sont des petits buissons sauvages. Contrairement aux raisins, les myrtilles ne sont pas en grappe, en effet, chaque branche porte deux à trois myrtilles.

Plus juteuses et plus fragiles que les bleuets, les myrtilles se fondent dans la bouche au fur et à mesure que vous mâchez. Les myrtilles offrent la meilleure cure anti-âge et anticancer au monde. De plus, elles sont gratuites.

 

Les bienfaits des myrtilles

Contrairement aux bleuets, les myrtilles sont des fruits sauvages. Elles sont donc plus naturelles et sont de meilleurs goûts. Elles offrent également les bienfaits de la nature pour votre santé. L’homme a longtemps essayé de cultiver les myrtilles mais sans réussite. En effet, elles sont difficiles à cultiver, pourtant le rendement est médiocre. Et comme elles sont fragiles, cela ne facilite pas leur transport. Heureusement, on peut les conserver en les surgelant, facilitant ainsi leur transport.

=> Sélections de pack myrtilles bio

Les myrtilles font partie des rares fruits qui sont restés à l’état sauvage. En effet, elles n’ont pas passé par des laboratoires afin de subir des croisements. Certes, il est encore difficile de réintroduire des vraies myrtilles dans les circuits de la grande distribution, toutefois, nous pourrons transmettre ce savoir aux générations futures. Ils trouveront peut-être un moyen d’empêcher que les myrtilles américaines inondent nos marchés. D’autant que les forêts et prairies du nord de l’Europe et des Alpes regorgent de myrtilles.Rien qu’en France, 37% du territoire est cultivé, 34% est couvert d’arbres et 19% est couvert d’herbes.

Par ailleurs, les myrtilles tachent. Lorsque vous mangez des myrtilles, vos doigts, votre langue et vos lèvres prennent une couleur violette, presque noire. En effet, ces pigments violets sont des anthocyanes. Ce sont des antioxydants très recherché pour la santé. En revanche, avec la couleur verte de leur chair, les bleuets ne colorent pas autant. En somme, les myrtilles contiennent plus d’antioxydants que les bleuets. Votre corps appréciera bien les bienfaits apportés par les myrtilles.

 

Les intérêts des antioxydants

Les antioxydants détruisent les radicaux libres qui attaquent la paroi de vos cellules. En effet, lorsque la paroi de vos cellules est attaquée, elle s’affaiblit prématurément. Ainsi, les cellules abîmées sont ensuite plus susceptibles de dégénérer en cellules cancéreuses. Ce fait a été le sujet de nombreuses études. D’ailleurs, des chercheurs ont observé, lors d’une de ces études, que des extraits de myrtilles ont permis à ralentir la croissance des cellules cancéreuses humaines, notamment pour les cancers du sein, de la prostate, du côlon et de la bouche. Les extraits de fraise, des mûres, des framboises et des airelles ont donné le même effet.

Les antioxydants permettent également de renforcer votre système immunitaire. Ils soulagent des douleurs d’arthrose et diminuent le risque d’infarctus et d’AVC ou accident vasculaire cérébral. De plus, les antioxydants aident aussi à la digestion en réduisant les inflammations des voies gastro-intestinales.

La myrtille, votre allié pour ralentir le vieillissement de votre cerveau

Des scientifiques ont récemment montré que les myrtilles augmentent la mémoire et préviennent les démences.En effet, durant l’étude, les scientifiques ont comparé deux groupes de personnes âgées dont le premier buvait du jus de myrtille chaque jour pendant deux mois, tandis que l’autre buvait un simple jus de fruits sans myrtilles. Les résultats de ce test ont montré que les personnes du groupe buvant le jus de myrtilles représentent une amélioration significative des capacités d’apprentissage et de la mémoire. Ces résultats confirment les études préalables réalisées sur les animaux montrant que les myrtilles pouvaient inverser les déficits du cerveau, et les problèmes d’équilibre et de coordination liés à l’âge. Il est à noter que pour bénéficier des bienfaits des myrtilles, ces dernières doivent être consommées frais ou en jus naturels.

En effet, la confiture de myrtilles ou encore les tartes aux myrtilles n’ont plus les mêmes propriétés que les myrtilles fraîches à cause de la cuisson et du sucre ajouté. Bien évidemment, les muffins aux myrtilles sous cellophane de Macdonald et ailleurs n’ont plus les mêmes vertus que les fruits frais.

Toutefois, pour les randonneurs en montagne, il est conseillé de manger des framboises au bord du chemin. En effet, les framboises est excellent pour conserver vos facultés cérébrales. Selon une étude, la consommation des myrtilles permet d’améliorer les capacités d’apprentissage. En revanche, les framboises ont un effet plus fort encore pour la mémoire.

Soigner l’hypertension avec des myrtilles et des framboises

Lorsque les artères se rigidifient, on constate une hypertension c’est-à-dire une augmentation de la pression sanguine. En effet, l’hypertension accroît le risque de mourir d’une maladie du cœur. Selon une étude réalisée auprès de 134.000 femmes et 47.000 hommes, les personnes qui mangent souvent des myrtilles ou des framboises ont moins de risque de développer une hypertension.

Ces résultats ont été confirmés par un récent essai clinique fait auprès de 48 femmes ménopausées. En effet, lorsque les femmes sont ménopauses, elles sont plus susceptibles de développer une hypertension. Certaines femmes ont reçu chaque jour 22 g de myrtilles en poudre ou l’équivalent en poudre de placebo. Après huit semaines, les femmes ayant pris des myrtilles ont vu leur tension systolique baisser de 5,1% et leur tension diastolique baisser de 6,3%.

...

Les myrtilles et le risque de l’échinococcose

Le renard qui fait pipi sur les myrtilles est une histoire qui stimule l’imaginaire collectif depuis des générations. L’échinococcose est une maladie transmise par le renard, cependant elle ne se transmet pas par l’urine mais par les excréments. En effet, les personnes qui mangent des baies non lavées ont moins de risque d’attraper cette maladie par rapport aux personnes ayant un chien ou un chat, surtout s’ils vous lèchent ou s’ils mangent dans votre assiette. Les gens qui vivent près d’un champ ou qui cultivent des légumes ont aussi plus de risque d’attraper l’échinococcose. Toutefois, cette maladie reste extrêmement rare bien qu’en France, il y ait des dizaines de millions de propriétaires d’animaux, de jardins, et de maisons à la campagne.

Vous aimerez aussi...