Comment faire usage des remèdes de grand-mère ?

remede de grand mere
remede maison

Qui n’a pas son truc de famille pour soigner un bobo ou un momentané ennui de santé ? Qui fut la première grand mère à préparer une tisane de menthe pour soigner un enfant malade ? Pourquoi un berger décida-t-il de cueillir des feuilles de rumex pour atténuer les piqûres d’orties ? Quel cuisinier découvrit les qualités du bouillon de poule pour guérir le rhume ? Quels sont les meilleurs remèdes de grand-mère ?

Dès la Préhistoire, les ont cherché à se soigner avec ce qu’ils trouvaient dans la nature, essentiellement les végétaux. Quelques milliers d’années après, les recherches ont permis d’identifier les principes actifs des plantes médicinales. Ce fut une étape essentielle de la phytothérapie et de la pharmacopée en général. Les bienfaits des végétaux ont été scientifiquement reconnus, comme l’a été leur dangerosité potentielle lorsqu’ils sont employés à mauvais escient ou à des doses trop fortes. Les herbes et d’autres remèdes maison, de la même façon que les médicaments de synthèse, recèle parfois des substances très puissantes : ce n’est pas parce que remède est naturel qu’il est inoffensif !

Des milliers de remèdes maison pour nous servir

Combien de fois ces remèdes ont-ils servi à soulager la douleur et à soigner les problèmes quotidiens ? Si nous ne pouvons pas remercier les anonymes qui les ont découverts, du moins pouvons nous profiter des bienfaits que ceux-ci nous ont légués. Tout commence à la maison là autant de secrets reste si bien gardé. En découvrant notre site Internet www.remede-de-grand-mere.net, vous allez pénétrer dans des milliers de foyers et y découvrir une myriade de remèdes transmis de génération en génération.

Certaines suggestions décrites dans les nombreux articles aident à soigner les maux de gorge, des astuces pour faire passer le hockey, un calmant contre les douleurs musculaires et un autre contre les piqûres d’insectes par exemple. Nous vous proposons des méthodes ancestrales qui étaient utilisées par les médecins chinois, des techniques de guérison des chamans de tribus lointaines, les remèdes séculaires des anciennes peuplades d’Europe et ceux des pionniers américains.

Sélection remède de grand-mère

Nous avons procéder à la sélection des meilleurs remèdes maison et astuces de grand-mère. Il est vrai que temps qui ne fait pas de mal un remède peut toujours faire du bien, surtout s’il est administré de manière attentionnée avec des gestes doux et apaisants. À mesure que vous allez découvrir les nombreux articles de remèdes maison de nos grandes mères, vous allez certainement vous remémoré les bonnes vieilles méthodes que l’on utilisait jadis car nous avons tendance à oublier ou à négliger les extraordinaires ressources des remèdes de bonne femme. Les trucs vantés par nos grands-parents, comme le bicarbonate de soude sur les piqûres d’abeilles, le sachet de thé humide et froid sur des yeux fatigués ou la feuille de chou cuit chaude sur un furoncle, ne pourront jamais remplacer les traitements de pointe. Il n’en reste pas moins qu’ils apportent soulagement immédiat et qu’ils évitent souvent qu’un petit problème ne s’aggrave.

Quoi de plus fascinant que de guérir une brûlure légère avec une touche de gel d’aloe vera, ou de sentir l’angoisse se volatiliser en prenant un bain enrichi d’huile essentielle de lavande. Ce n’est pas par nostalgie que les médecins se font les avocats des remèdes traditionnels. S’il est recommande, c’est qu’ils sont efficaces. Savez-vous qu’au moins 25 % des médicaments de votre pharmacie contiennent des molécules proches de celles des plantes, voire identiques. À l’origine, la substance active de l’aspirine, l’un des médicaments les plus utilisés au monde, était extraite de l’écorce du bouleau blanc. D’ailleurs, les grandes sociétés pharmaceutiques n’hésitent pas à envoyer des équipes de scientifiques dans les régions les plus isolés du globe en quête de substances chimiques susceptibles d’être utile en médecine.

Identifier l’astuce de grand mère qui convient

Si la médecine actuelle a tendance à négliger les méthodes de guérison traditionnelle, celles-ci ne sont pas tombées aux oubliettes pour autant. Une coupure superficielle au couteau guérira peut-être plus vite avec une pommade antiseptique, mais vous obtiendrez le même résultat en y appliquant du miel (après avoir nettoyé la plaie à l’eau courante). Les témoignages sont nombreux quant à l’efficacité des traitements naturels. Le fait de prendre de l’échinacée dès l’apparition des premiers reniflements permet de ne plus rattraper de gros rhume et ainsi de la sinusite.

Nous sommes déjà nombreux à utiliser des remèdes maison pour soulager des douleurs ou de petits problèmes de santé. Ainsi la consommation d’ail (une à deux gousses par jour) contribue à faire baisser le taux de lipides sanguins et la pression artérielle, si l’on respecte par ailleurs une bonne hygiène alimentaire. La dépression fait souvent l’objet d’un traitement médicamenteux lourd d’effets secondaires. Or les recherches ont démontré que le millepertuis serait aussi efficace que les substances de synthèse pour soigner les dépressions légères à modérée.

Les soins maisons les plus répandus, comme le yaourt contre les infections fongiques ou la camomille contre l’insomnie, sont utilisés depuis des générations, tandis que de nouveaux apparaisse sans cesse. Ce sont en quelque sorte, les remèdes d’antan de l’avenir, ce que nous transmettrons à nos enfants et petits-enfants.

  • Les pommades à l’arnica contiennent un antalgique naturel et des composés anti-inflammatoires qui favorisent la guérison des ecchymoses et apaisent la douleur.
  • Le décolorant obtenu en mélangeant du miel et du yaourt contribue à éclaircir les tâches brunes qui apparaissent sur le dos des mains.

Le recours aux soins et remèdes maison

Le recours aux soins et remèdes des anciens proposés dans ce site requièrent avant tout du bon sens. Il est ainsi essentiel de rester à l’affût d’éventuels symptômes d’un problème plus sérieux et de consulter au moindre doute votre médecin ou spécialiste. La plupart des remèdes de grand-mère sont sans danger, mais il faut savoir les employés à bon escient. Un complément alimentaire pour reproduire exactement les effets promis par le fabricant, il vous sera d’aucune utilité si vous ne le prenez pour traiter une maladie dont vous ne souffrez pas. Certains compléments, même vendu sans ordonnance, peuvent altérer l’effet des médicaments classiques. Prendre de la vitamine E en même temps que des anticoagulants, par exemple, peut entraîner un risque d’hémorragie interne. Vous devez donc signaler à votre médecin tous les traitements et remèdes pris irrégulièrement, même s’il s’agit d’une innocente tisane !